Fuite d'eau sur machine à laver

votre plombier à Boulogne Billancourt

Place Marcel Sembat - 92100 Boulogne-Billancourt

01 40 50 26 26

depuis 1990

Notre adresse :

Place Marcel Sembat

92100 Boulogne-Billancourt

Témoignages Clients

Très bonne entreprise, je suis 100% satisfaite, employés adorables … à l’écoute et de bons conseils… ils trouvent le temps pour vous répondre pour le SAV…ce qui est rare…
Hyper réactifs. Je recommande

Bénédicte

Parfait intervention. Très rapide.
Très bon prix, monsieur très compréhensif et très sérieux. Travail très propre et de grande qualité de bout en bout.
Merci beaucoup !

Éric

J’ai fait appel à arti pro car mes canalisations était bouchées. Le technicien est intervenu dans la journée à un prix raisonnable je recommande !

François

Vraiment satisfaite, j’ai eu besoin de changer mon ballon d’eau chaude, la secrétaire est adorable et le plombier est à l’écoute et professionnel. je n’hésiterais pas à faire appel à cette société a nouveau.

Eugénie

Le changement de joint sur un lavabo n’est sans doute pas la prestation la plus compliquée pour un artisan plombier mais ils sont intervenus en seulement quelques minutes avec une disponibilité et des tarifs très corrects au sein de notre appartement proche du passage Vendôme nous les recommandons vivement !

Viviane
Raison de cet avis positif : RéactivitéPonctualitéRapport qualité-prixQualité

Entreprise sérieux a recommander
J’ai du appeler la société artipro de toute urgence à cause de mais toilette. On m’a envoyé un technicien dans l’heur qui suivez
Je recommande cette entreprise sérieuse.

Antoine

Vraiment content de ce plombier il est sympa et en plus il fait du travail de qualité merci à lui.

Amine

J’ai fait appel à cette entreprise car j’ai eu un dégât des eaux chez moi.Le technicien est intervenu le jour même .Il a effectue les réparations et le prix était correct.Je recommande!!

Luc

Entreprise très sérieuse et à l’écoute, je suis satisfaite de la prestation! Je recommande à 100%

Paul

Nos dernières réalisations

Foire aux questions du plombier

Une fuite d’eau peut survenir n’importe quand sans crier gare, et l’on se retrouve souvent démuni face à cet événement imprévu. En cas de fuite d’eau, il vous réagir vite afin d’éviter l’inondation (ou la surfacturation), et pour cela, la première chose à faire est d’appeler un professionnel.

Identifier les principaux types de fuites d’eau vous permettra de mieux y réagir.

Les types de fuites

Robinet qui fuit

Lorsqu’un robinet fuit, le premier geste à avoir est de couper l’eau et de veiller à ce qu’il soit en position ouverte pour évacuer l’eau restante. En général, la cause d’une fuite de robinet vient d’un vieillissement des joints, qu’il suffit de changer. Il est néanmoins nécessaire d’avoir recours à un dépannage rapide afin d’éviter une détérioration plus importante.

Fuite sous l’évier

Une fuite sous un évier peut venir soit d’un siphon encrassé, soit des joints trop usés. Dans le cas du siphon, il vous faut le retirer, le nettoyer, et éventuellement changer son joint. Quand le problème vient des boulons de raccord, il faut les resserrer ou les changer.

Fuite des WC

La fuite peut venir du robinet, du réservoir et de la cuvette, ou de la balle de caoutchouc. Dans tous les cas, il faut intervenir au plus vite, car une fuite des WC peut rapidement vous coûter beaucoup d’argent. Coupez l’eau en attendant l’intervention d’un professionnel.

Intervenir rapidement

Une fuite d’eau risque toujours d’entraîner des dégâts et de gros frais : plus le dépannage est rapide, plus vous économiserez d’argent. N’hésitez pas à faire intervenir un professionnel en urgence.

Le problème des mauvaises odeurs venant de l’évier, du lavabo ou de la douche est très fréquent. Tout le monde s’est déjà retrouvé confronté à une sorte d’odeur d’égout en faisant sa vaisselle ou en se lavant les mains, ce qui n’est pas le plus agréable. D’où cela provient-il ? C’est ce que nous vous expliquons ici.

Mauvaises odeurs à cause d’une obstruction

Une obstruction dans vos canalisations est source de mauvaises odeurs. Un bouchon empêche les eaux usées de s’évacuer comme il faut, et l’eau stagnante dans les canalisations engendre de désagréables odeurs.

En raison d’un problème du siphon

Le rôle du siphon est de contenir de l’eau afin d’empêcher les mauvaises odeurs de remonter. Il empêche également tous les déchets de s’infiltrer dans les canalisations. L’accumulation de ces déchets finit par créer un bouchon responsable des mauvaises odeurs.

Il existe des éviers qui sont dépourvus de siphon, or il s’agit d’une pièce indispensable. Il a un rôle de barrière contre toutes les bactéries se développant dans les canalisations et provoquant des odeurs désagréables.

À cause des mauvaises habitudes

Il n’est pas rare de jeter les restes de nourriture dans l’évier. Cependant, même de petites miettes sont à proscrire. Quant aux produits ménagers utilisés, ils peuvent aussi créer des bouchons en raison de dépôts de soude et de différents résidus.

Des gestes simples contre les odeurs indésirées

Pour éviter l’apparition d’odeurs désagréables, il suffit d’entretenir régulièrement votre équipement de plomberie, et de pallier certaines mauvaises habitudes avec ce que vous jetez de façon inconsciente dans votre évier !

Lorsque des odeurs répugnantes proviennent de votre évier, lavabo ou de vos toilettes, il s’agit certainement d’un problème de canalisation. Ces odeurs vont parfois jusqu’à envahir les pièces habitables : il devient alors plus que temps d’en venir à bout. Nous vous expliquons ici de quelle manière.

Nettoyage du siphon

Il s’agit souvent du grand responsable des odeurs désagréables émanant de l’évier, du lavabo ou de la douche. Il retient les saletés, comme les cheveux et déchets alimentaires, d’où une production fréquente de mauvaises odeurs. Il faut donc procéder à son nettoyage régulièrement, et le vider souvent.

Nettoyage des canalisations

Quand les canalisations ne sont pas entretenues correctement, des bouchons finissent par se former, d’où la production de mauvaises odeurs. Si le nettoyage de votre siphon n’a pas suffi, il faut nettoyer vos canalisations en profondeur. Pour les déboucher, plusieurs solutions :

  • La méthode naturelle, qui consiste à verser une cuillère de bicarbonate de soude, deux de sel fin, plus du vinaigre chaud. Attendre 30 minutes, puis verser un litre d’eau bouillante.
  • La solution des produits chimiques vendus en grande surface.

Condamnation ou rénovation des canalisations

Certaines canalisations ne sont plus utilisées et peuvent produire de mauvaises odeurs. Les condamner permettra d’éliminer les odeurs. Si tout cela ne fonctionne pas, il ne vous reste plus qu’à entreprendre une rénovation de vos canalisations avec l’aide d’un professionnel.

Des solutions existent

Ne laissez pas les mauvaises odeurs envahir votre habitation, ce n’est ni agréable ni sain. Des solutions existent et l’appel à des professionnels est possible, alors ne subissez plus ces nuisances olfactives !

Lorsqu’une habitation est en location et que surviennent des réparations liés à des incidents de plomberie, il n’est pas toujours simple de savoir à qui incombe de régler la facture. Dans quels cas est-ce au locataire ou au propriétaire de payer ? Nous faisons le point ici.

Réparations réglées par le propriétaire

Concrètement, si vous êtes propriétaire, vous devez régler toutes les factures concernant de grosses réparations, comme réparer une chaudière.

Il est aussi de votre responsabilité de payer la réparation d’un problème qui existait avant la signature du bail, s’il est découvert à la première utilisation du matériel défectueux ou à l’emménagement. Vous réglez également les frais de réparation pour des problèmes survenant après la signature du contrat, mais liés à un mauvais entretien de votre part.

Réparations réglées par le locataire

En général, ce sont les petites factures qui sont à la charge du locataire. Il s’agit essentiellement de frais liés à l’entretien annuel d’une chaudière, à des remplacements de vis ou de joints.

Si vous êtes locataire, vous devez cependant payer les factures, même conséquentes, dans certains cas :

  • Si vous avez entrepris des travaux modifiant la nature du logement, et que, par la suite, des installations en ont subi des conséquences et doivent être réparées.
  • Si vous n’entretenez pas les équipements et installations, dans le cas où celles-ci ne présentaient pas déjà des signes de vétusté.

Règlement suivant les différents cas de figure

Pour le règlement des frais de plomberie, il existe des cas de figure bien précis, qui nécessitent soit la contribution du locataire, soit celle du propriétaire, alors renseignez-vous bien.

Rénover votre salle de bain est une bonne initiative, mais pas forcément facile à réaliser. En effet, vous devez réaménager la pièce en prenant en compte de nombreux critères. Une rénovation de salle de bain doit être réfléchie, et suivre ces différentes étapes.

Les étapes principales de la rénovation de salle de bain

1) Réfléchir à l’aménagement

Il faut tout repenser de manière à avoir à la fois plus de rangements et moins d’encombrement. Vous pourriez envisager des remplacements d’équipements, réfléchir à la peinture, au carrelage à appliquer, etc. Quelle que soit la taille de votre salle de bain, vous devez avant toute chose avoir une idée claire du nouvel agencement.

2) Prévoir son budget

La rénovation de votre salle de bain doit être savamment planifiée, notamment en termes budgétaires. N’oubliez pas de prendre en compte dans votre budget les différents honoraires éventuels (d’un architecte ou d’un plombier par exemple), ainsi que le prix des décorations et matériaux utilisés. Choisissez les artisans en fonction de vos moyens, et n’hésitez pas à négocier les prix.

3) Choisir les différents éléments et les mettre en place

Revêtement mural, choix de l’éclairage, nouveaux équipements : faites votre choix selon vos goûts et les critères de votre salle de bain (en prenant en compte l’humidité, par exemple). Une fois tout réfléchi et acheté, il n’y a plus qu’à poser, ou faire poser par un professionnel.

Faire les choses dans l’ordre

Une rénovation de salle de bain doit être réfléchie et se faire de manière organisée afin de combler toutes vos attentes, sans risquer d’aller au-devant de mauvaises surprises.

Après la question du prix des travaux, le temps nécessaire à leur réalisation est souvent la deuxième question que vous vous posez. Cela est bien compréhensible, puisqu’en général, vous vivez dans la maison ou l’appartement en chantier.

Estimation de la durée des travaux

La durée des travaux s’évalue en fonction de différents critères, que nous allons détailler. Il est impossible de donner une durée précise et certaine du chantier, mais une estimation est envisageable. En général, la rénovation d’une salle de bain demande entre 3 et 6 semaines de chantier.

Les critères qui influent sur la durée de la rénovation

  • L’intervention de professionnels :

La rénovation d’une salle de bain nécessite l’intervention de nombreux professionnels, comme le plombier, le plaquiste, le carreleur, etc. Tous ces professionnels ne peuvent pas intervenir simultanément : le retard de l’un va donc automatiquement entraîner un bouleversement du planning des autres, et par conséquent, du retard supplémentaire.

  • L’ampleur des travaux liés aux réseaux :

Faut-il complètement modifier le plan de la salle de bain ou non ?

  • Les travaux de mise à nu :

Leur temps varie également en fonction de divers facteurs.

  • Le choix des finitions et le temps de leur réalisation :

Choisir les finitions demande du temps, les installer également. Certaines types de matériaux peuvent être plus ou moins long à obtenir et à installer.

Rénovation de salle de bain : une durée forcément changeante !

En résumé, le temps des travaux de rénovation d’une salle de bain est très variable à cause des nombreux critères à prendre en compte. Dans tous les cas, prévoyez entre un mois et un mois et demi.

Vous souhaitez installer des WC, mais l’opération pose quelques problèmes ? Optez pour un sanibroyeur, qui présente certains avantages.

Présentation du sanibroyeur

Aussi nommé broyeur sanitaire, le sanibroyeur est un dispositif qui désagrège les déchets et évacue les eaux-vannes. Il se présente sous deux aspects :

  • Le broyeur indépendant, qui se place à l’arrière des WC. Il permet ainsi d’avoir le modèle de toilette désiré, tout en possédant un broyeur.
  • La cuvette à broyeur intégré.

Son fonctionnement

Il s’utilise de la même manière que des toilettes normales : les déchets sont chassés avec l’eau. Ce qui différencie le sanibroyeur d’un WC classique, c’est qu’il possède un moteur électrique afin de broyer les déchets et de les pousser dans le réseau d’évacuation. Un sanibroyeur doit être placé dans un endroit comportant une prise électrique, un raccord réseau d’évacuation, et une arrivée d’eau.

Les atouts du sanibroyeur

  • Il remplace un WC classique :

L’installation de WC classique peut engendrer beaucoup de travaux, que l’on peut éviter en installant un sanibroyeur. De plus, si les sanitaires sont trop loin de la chute d’aisance de l’habitation, l’installation d’un sanibroyeur est la meilleure solution.

  • S’adapte et consomme peu d’eau :

Un broyeur sanitaire peut s’adapter à un conduit d’évacuation de faible diamètre, et consomme moins d’eau qu’un WC classique.

  • De nouveaux modèles silencieux :

Avant bruyant, le sanibroyeur présente des modèles désormais silencieux.

Pratique et économique

Pour toutes ces raisons, n’hésitez pas à opter pour le sanibroyeur ! C’est un système à la fois économique et pratique à installer.

C’est l’hiver, vos radiateurs sont allumés, et pourtant, il ne fait pas chaud dans la maison ? Un ou des radiateurs ne doivent pas fonctionner. Voici quelques solutions pour y remédier.

Vérifier la pression de la chaudière

Une pression insuffisante de la chaudière peut empêcher le bon fonctionnement d’un ou plusieurs radiateurs. Allez vérifier que la pression indiquée sur votre chaudière se situe bien entre 1 et 1,5 bar.

Purger les radiateurs

L’air qui se trouve dans le circuit du chauffage peut l’empêcher de chauffer convenablement. Pour purger un radiateur, il faut ouvrir la vis de purge en la desserrant légèrement. Si de l’eau coule, vous pouvez resserrer, car il n’est alors pas nécessaire de faire la purge.

Le robinet thermostatique

Si le robinet est resté fermé, en position zéro, pendant une longue durée, il est probablement la cause du mauvais fonctionnement d’un radiateur. Voilà comment procéder pour y remédier.

Dévissez le robinet à l’aide de la bague le maintenant au tuyau du chauffage, afin d’apercevoir une petite pointe au centre du tuyau. Avec une pince, tirez-la vers vous : il se peut qu’un peu d’eau coule. Une fois la pointe légèrement sortie, replacez le robinet.

Dernière solution : faire appel à un professionnel

Si toutes ces solutions ne parviennent pas à remettre en fonction votre ou vos radiateurs, n’hésitez pas à contacter un chauffagiste, qui interviendra rapidement et sera en mesure de résoudre des problèmes plus compliqués. Il pourra également intervenir sur d’autres types de radiateurs, comme les électriques par exemple.

Le chauffe-eau est l’élément incontournable du confort d’une habitation. Il s’agit d’un investissement à long terme, mais des facteurs influent sur sa durée de vie. Connaître ceux-ci permet de prolonger le bon fonctionnement de son matériel.

La durée moyenne généralement constatée

Un chauffe-eau a une durée de vie variant entre 12 et 20 ans, en moyenne. 20 ans de fonctionnement est une durée qui concerne les modèles de qualité premium. Un modèle de qualité moyenne, lui, profitera d’environ 12 ans de durée de vie, ce qui est déjà satisfaisant.

Facteurs impactant la durée de vie de votre chauffe-eau

Voici quelques critères pouvant influer sur la durée de vie de votre appareil. Soyez-y très attentif, car le remplacement d’un chauffe-eau est un gros investissement.

La qualité de l’eau

Plus l’eau est calcaire, plus vous devrez changer fréquemment votre chauffe-eau. Les résidus de calcaire se fixent sur les différents éléments du chauffe-eau, et altèrent sa robustesse.

La mise en place

Une grande minutie dans la mise en place du chauffe-eau est très importante. L’installation doit être fait délicatement et convenablement. Optez pour des artisans expérimentés et certifiés pour l’installation, qui interviendront rapidement et feront un travail de qualité.

L’entretien

Il est nécessaire de faire faire une vérification de corrosion une fois par an pour optimiser la durée de vie de votre appareil.

Une bonne durée de vie… à condition de soigner votre chauffe-eau !

Un chauffe-eau pourra vous accompagner de 12 à 20 ans, mais cette durée dépendra beaucoup de votre assiduité à en faire l’entretien, alors ne lésinez pas dessus !

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur dans votre habitation, mais vous ne savez pas si cela requiert une autorisation ? Pas de panique : nous vous éclairons sur ce point dans cet article.

Permis d’urbanisme, ou simple déclaration ?

Selon le type de pompe à chaleur que vous désirez installer, il vous faudra un permis d’urbanisme, ou simplement faire une déclaration en mairie.

1) Cas nécessitant un permis d’urbanisme

  • Dans le cas du forage pour une pompe à chaleur, vous aurez besoin d’un permis d’urbanisme. Auparavant, il n’était pas nécessaire pour un forage de moins de 50 mètres. Depuis 2011, vous devez dans tous les cas avoir un permis d’urbanisme (ou d’environnement) selon le lieu de votre résidence.
  • Si la pompe installée affiche une puissance de plus de 200 kW.
  • Si vous mettez en place un échangeur de chaleur vertical ou horizontal qui fonctionne avec des substances dangereuses.

2) Cas nécessitant une déclaration

  • Quand la pompe à chaleur offre une puissance de plus de 5 kW.
  • Dans le cas de pompes à chaleur avec échangeur de chaleur vertical nécessitant un forage ne dépassant pas les 50 mètres de profondeur.

Se renseigner à la mairie

Quel que soit votre type de pompe à chaleur, il est grandement nécessaire de vous informer sur vos droits et obligations auprès de votre commune. Vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin pour installer votre pompe à chaleur en toute légalité.